Recherche avancée

Accueil > Actualités > Visite de travail de Jean Asselborn en République islamiq...

Visite de travail de Jean Asselborn en République islamique d'Iran du 2 au 4 juin 2014

Publié le jeudi 05 juin 2014

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Mohammad Javad Zarif, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, s’est rendu en Iran du 2 au 4 juin 2014 pour une visite de travail.

Lors de son déplacement à Téhéran, le chef de la diplomatie luxembourgeoise a, en plus de son homologue le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, rencontré plusieurs haut-dignitaires iraniens, dont notamment le Président du parlement, Ali Larijani, l’ancien Président de la République islamique d’Iran, Akbar Hachemi Rafsandjani, et l’ancien ministre des Affaires étrangères, Kamal Kharrazi.

La visite du ministre Asselborn en Iran s’est déroulée à un moment particulièrement crucial, alors qu’il reste moins de sept semaines jusqu'au délai du 20 Juillet, date à laquelle il est prévu de parvenir à un accord final entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne (P5+1) sur le dossier nucléaire.

Rappelant le droit de l'Iran à l’utilisation civile de l'énergie nucléaire - sous la condition que l'Iran agit en toute transparence, en étroite coopération avec l'AIEA et dans le respect de toutes ses obligations découlant de ses engagements internationaux, les divers entretiens du ministre Asselborn avec les autorités iraniennes ont permis d’aborder en profondeur les efforts du gouvernement Rohani pour parvenir à un tel accord.

Le ministre Asselborn s’est félicité de la nouvelle dynamique positive dans les relations de l'Iran avec la communauté internationale en général, et en particulier avec le groupe P5+1. Il fait part de son espoir que les négociations sur toutes les questions en suspens concernant le programme nucléaire de l'Iran puissent aboutir dans une atmosphère constructive.

Soulignant la pertinence de la méthode de "double approche" adoptée par l'Union européenne (sanctions et dialogue), qui vise la levée progressive des sanctions au fur et à mesure que les négociations avancent vers un accord global, le ministre Asselborn a insisté sur l’importance du respect mutuel dans le dialogue avec cet acteur de premier plan au Moyen-Orient. Mettant en évidence le fait que les négociations en cours constituent une vraie « fenêtre d’opportunité » pour arriver à une normalisation des relations de l’Iran avec la communauté internationale, il a souligné que ce rapprochement permettra de poursuivre les efforts sur plusieurs situations concernant la paix et la sécurité régionales et internationales (notamment la guerre en Syrie, le processus de paix, la création d'une zone exempte d’armes de destruction massives au Moyen-Orient).

Les discussions ont ensuite permis de passer en revue la situation interne en Iran, en abordant notamment la question du respect des droits de l’homme. Rappelant l’opposition inconditionnelle du Grand-Duché à l’application de la peine de mort et son attachement profond au respect des droits individuels et collectifs, comme la liberté d’expression et des médias, le ministre Asselborn a évoqué ces questions avec chacun de ses interlocuteurs.

Les entretiens avec les autorités iraniennes ont en outre permis d’examiner, une fois le dossier nucléaire résolu, les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines d’intérêt commun. Plusieurs pistes ont ainsi été évoquées, dont notamment les investissements,  le secteur bancaire, et les échanges commerciaux.

En début de mission, le ministre Asselborn s’est rendu à Ispahan où il a rencontré des dirigeants locaux de cette importante ville de la culture perse dont de nombreux sites sont classés patrimoine mondial de l’humanité.

 

Pour tout renseignement supplémentaire, veuillez contacter:

Thomas BARBANCEY

E-mail:            pressoffice@mae.etat.lu

Tél. mobile :   +352 621 134 057

Tél. bureau :  +352 2478 2316

Communiqué par le Ministère des Affaires étrangères et européennes

Retour